Etre en mouvement
Etre en mouvement

19 avril 2019

La campagne de recrutement de patientes volontaires pour l'étude ENDOSTEO est lancée, afin de proposer une évaluation à partir des patientes, et centrée sur les patientes.

Nous voulons être utile et réaliser une étude vraie, précise, sur mesure, pour elles.

En effet, après rencontre et entretien avec les 3 premières patientes, nous nous sommes aperçu de toute la dimension intime sous évaluée, sous mesurée dans la plupart des articles traitant de la physiopathologie de la maladie, sans vraiment tenir compte de l'enjeu social, relationnel, qu'impliquent les douleurs cycliques somatiques et psychiques.

 

Nous allons donc ajuster en permanence le protocole afin d'être le plus juste pour étudier l'effet potentiel de l'ostéopathie sur les douleurs de l'endométriose, vécues par des femmes qui subissent et vivent cette pathologie, au quotidien, avec le maximum de recueil de données, pour servir une étude la plus exhaustive possible, mais surtout la plus efficace possible, car nous pensons que certains critères sont vraiment sous évalués, chez des patientes qui ne sont pas toujours entendues, comprises, et simplement écoutées.

 

Merci du relai que chacun et chacune peut faire pour aider non pas la science, ni l'ostéopathie, mais aider les femmes souffrant de cette complexe et difficile pathologie.

 

Cyril CLOUZEAU

ostéopathe 

0616966652

Endométriose 

L’endométriose est une pathologie gynécologique fréquente chez les femmes en âge de procréer.
La définition de l’endométriose est histologique : présence de glandes ou de stroma endométrial en dehors de l’utérus. C’est une maladie multifactorielle, résultant de l’action combinée de facteurs génétiques et environnementaux, et de facteurs liés aux menstruations. L’endométriose nécessite une prise en charge lorsqu’elle a un retentissement fonctionnel (douleur, infertilité) ou lorsqu’elle entraine une altération du fonctionnement d’un organe 
(1)

 

Le retard diagnostique de cette pathologie est important puisqu’en moyenne les femmes atteintes ont un diagnostic 7 à 10 ans après le début des symptômes (2).

Cependant, il n’est pas utile de procéder à un dépistage systématique dans la population générale ou dans une population plus à risque (facteurs génétiques, formes familiales, cycles courts et précoces …) l’endométriose pouvant être silencieuse (3).

Les étiologies sont multiples avec des influences hormonales, environnementales et génétiques mais restent mal connues(1,4). 

L’endométriose est classifiée en plusieurs stades en fonction de la localisation et de la profondeur des lésions (sur le modèle de classification de la Fédération Internationale de Gynécologie et Obstétrique (FIGO) des cancers gynécologiques), on distingue habituellement 3 formes anatomo-cliniques principales (1) : Péritonéale superficielle, Endométriome ovarien, Endométriose pelvienne profonde 

 

Ces trois formes peuvent être régulièrement associées. Une quatrième forme, l’adénomyose (présence de lésions au niveau du myomètre) existe également, elle est, elle-même subdivisée en stades I-IV, mais ne rentre pas dans cette classification (1). Le plus souvent les lésions se trouvent dans la cavité pelvienne, mais peuvent aussi se situer dans la cavité abdominale, le diaphragme et dans des cas plus rare on retrouve des formes intra-parenchymateuses (poumon, foie …). 

L’endométriose concerne 10 à 15% des femmes en âge de procréer (cependant il est difficile d’avoir une idée précise de la prévalence de cette pathologie. Le dernier congrès mondial de Sao Paulo – Brésil, à ce sujet en 2014, a mis en évidence que les chiffres tendent plutôt vers les 20%. Ces chiffres sont du même ordre que le diabète de type 2)) (2,7). Cela représente entre 2,1 et 4,2 millions de femmes en France (chiffre de 2014) contre 2,7 millions pour le diabète de type 2 la même année. Cela concerne également 40% des femmes présentant des douleurs pelviennes chroniques et près de 20 à 50% des femmes souffrant d’infertilité (7), ce qui en fait la première cause d’infertilité en France. Ces chiffres en font une pathologie au coût socio-économique important, dont le montant s’élève en France à 9,5 milliards d’euros par an (chiffre minimisé aux vues des difficultés diagnostiques) (7).

 

Prise en charge Médicale standard : On ne recherche une endométriose que chez une patiente présentant certains symptômes évocateurs tels que (liste non exhaustive)(3,8,9):

  • Dyspareunies
  • Dysménorrhées
  • Douleur pelvienne chronique ou cyclique
  • Douleur à la défécation cataméniale 
  • Signes fonctionnels urinaires cataméniales 
  • Infertilité

 

Lors d’une consultation pour suspicion d’endométriose, il convient de commencer par évaluer la douleur et l’impact de celle-ci sur la qualité de vie via un questionnaire Endometriosis Health Profil -30 (EHP-30), EHP-5 ou Short Form Survey -36Items (SF-36, questionnaire de qualité de vie non spécifique à l’endométriose mais validé pour cette pathologie) (Figure 1). Dans un second temps, on procède à un examen clinique gynécologique puis une échographie pelvienne. En fonction des résultats, on préconisera un examen pelvien orienté, une Imagerie par Résonnance Magnétique (IRM) pelvienne et une échographie endovaginale à la recherche d’une endométriose profonde comme le montre la figure 2. Ces examens permettent d’établir un bilan d’extension des lésions endométriosiques afin d’adapter la prise en charge.  

ENDOSTEO 2019

ENDOSTEO 2019 est une étude pilote, visant à explorer les effets de l'ostéopathie sur les douleurs liées à l'endométriose. Il s'agit d'une phase test exclusivement centrée sur les patientes et leurs douleurs, pour établir une recherche clinique future plus aboutie selon les résultats obtenus par cette étude, réalisée, à Lyon, en cabinet privé, avec deux investigateurs principaux : Alix BRUCE et Cyril CLOUZEAU. 

 

L'étude vise à recueillir des récits de vie, et données personnelles, cliniques, lors d'une prise en charge d'un minimum de 2 mois, à raison d'une consultation tous les 15 jours, réalisée au cabinet d'ostéopathie Espace SANTE, 2 rue de la claire 69009 Lyon, par Cyril CLOUZEAU, probablement les vendredis et samedis selon l'organisation et les demandes.

 

Nous souhaitons une inclusion exhaustive dans un premiers temps, même si nous focaliserions plus sur les endométrioses du petit bassin. Nous souhaitons que les patientes incluses soient des personnes acteurs-chercheurs, pour nous aider a proposer un vrai accompagnement adaptée à chacune, dans un soin d'équipe, qui doit aider toutes les patientes à sortir d'une forme de non reconnaissance, par les proches, les conjoints et la médecine classique, puisque les étiologies sont multiples et variées.

 

L'approche ostéopathique sera adaptée à chacune, au cas par cas, selon les intensités douleureuses, avec une cotation en EVA, un scoring EPH 5 et un suivi adapté, à l'écoute personnalisée, nous voulons du "sur mesure" avec des gestes adaptés, sans manoeuvres de manipulations forcées, tout en respect des demandes de chaque femme, pour elle, par elle et pour que nous comprenions certains mecanismes possibles d'interactions cliniques. 

 

En contrepartie de la participation des patientes à cette étude, les consultations sont gratuites pour les patientes, qui ne seront pour autant pas remunérées.

Pour participer, il faut être éligible, majeure, et prendre RDV dans le procotole ENDOSTEO, en appelant le N° 06 16 96 66 52, soit par mail :

[cyril.clouzeau@gmail.com

 

Critères d’inclusion : Afin de participer à l'étude ENDOSTEO 2019, il faut être : 

  • Femme majeure en âge de procréer, volontaire 
  • Diagnostiquée d’une endométriose établie par un gynécologue ou un médecin généraliste
  • Patientes ayant une endométriose symptomatique avec des douleurs 
  • Etre informée des modalités comprenant 3 consultations en ostéopathie au moins

Références

 

1. Gourbail L. Haute Autorité de santé - Prise en charge de l’endométriose. 2017;399. 

2. Lauret L, Jouanolou C. Exploration des déterminants du retard diagnostique de l’endométriose, à partir de l’expérience vécue des femmes. Université Toulouse III - Paul SABATIER - Faculté de Médecine; 2017. 

3. Gourbail L. Haute Autorité de santé. 2017;1–39. 

4. Association ENDOmind France. Réflexions sur l’endométriose en France. 2015. 

5. World Endometriosis Society | The World Endometriosis Society is leading the way in endometriosis [Internet]. [cited 2018 Feb 11]. Available from: http://endometriosis.ca/

 

7. Petit É. Épidémiologie de l’endométriose. Imag Femme. 2016 Dec;26(3–4):196–8. 

8. HAS, CNGOF. Prise en charge de l’endométriose - Démarche diagnostique et traitement médical. 2017 Décembre;1–8. 

9.  Campin L, Letich L. UE - ECN + : Gynécologie Obstétrique. 

10. OXFORD University Innovation. EHP Language List. 2016. 

11. Renouvel F, Fauconnier A, Pilkington H, Panel P. Adaptation linguistique de l’endometriosis health profile 5 : EHP 5. J Gynécologie Obstétrique Biol Reprod. 2009 Sep;38(5):404–10. 

12. Fauconnier A, Huchon C, Chaillou L, Aubry G, Renouvel F, Panel P. Development of a French version of the Endometriosis Health Profile 5 (EHP-5): cross-cultural adaptation and psychometric evaluation. Qual Life Res. 2017 Jan 1;26(1):213–20. 

13. Daraï E, Coutant C, Bazot M, Dubernard G, Rouzier R, Ballester M. Intérêt des questionnaires de qualité de vie chez les patientes porteuses d’une endométriose. Gynécologie Obstétrique Fertil. 2009 Mar 1;37(3):240–5. 

 

15. Guedj M, Hoffman O. Mikbook : les cahiers de l’internat : médecine. 3e édition. Editions Vernazobres-Grego; 2016.

16. Courbière B, Carcopino X. Gynécologie, obstétrique. Édition 2014. Éd. Vernazobres-Grego; 2014. (Médecine KB : ECN, épreuves classantes nationales). 

 

19. Cofourain A, Meslé R. Évaluation de l’efficacité d’une approche ostéopathique des dysménorrhées fonctionnelles. Essai comparatif. Apostill. 2006 Automne;4–10. 

20. Bourdel N, Chauvet P, Billone V, Douridas G, Fauconnier A, Gerbaud L, et al. Systematic review of quality of life measures in patients with endometriosis. Montazeri A, editor. PLOS ONE. 2019 Jan 10;14(1):e0208464. 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Cyril CLOUZEAU Ostéopathe 0616966652